Fête du Pain

Fête du Pain

Bougez avec le pain !

Tous les ans, les acteurs de la filière blé-farine-pain se rassemblent pour fêter ensemble durant une semaine la Fête du Pain. Cette année, elle se déroulera dans toute la France du 15 au 21 mai sous le thème « Bougez avec le pain ! ».
L’idée est de mettre à l’honneur, sept jours durant, ce produit sain et naturel qui accompagne chaque repas
Pendant cette période, chaque boulanger déclinera le thème en animant sa boulangerie et/ou en organisant, avec d’autres professionnels et associations sportives, des manifestations gourmandes et physiques. Par exemple, les enfants se retrouvent pour pétrir et fabriquer leur propre pain sous un grand chapiteau monté à cet effet. Ou encore les boulangers viennent leur apporter le pain du petit déjeuner à l’école, tout en leur en expliquant les bienfaits. Il y a également des événements sportifs !
Partout en France, se mettent en place des « pétrissées d’idées » toutes plus originales les unes que les autres ! Retrouvez-les sur www.fetedupain.com

La récolte et le stockage

Le grain de blé arrivé au moulin va être transformé en farine selon un long processus en 5 étapes. Les moulins, aujourd’hui, n’ont plus d’ailes qui tournent et de pierres rondes pour écraser les grains. Ce sont des bâtiments très modernes et entièrement automatisés.

Découvre les secrets de la farine  →

La
récolte et le stockage
→ Voir La vidéo

Le kit pédagogique

pour devenir incollable

 

Avant, on coupait les blés à la faux. Le travail était long, même si tout le monde participait. Aujourd’hui, les moissons sont entièrement mécanisées.

La moissonneuse-batteuse avale tiges et épis à l’avant. Derrière, elle rejette la paille, broyée ou mise en botte. À l’intérieur, dans une trémie (un réservoir), elle garde les grains.

Quand la trémie est pleine, les grains sont vidés dans une benne.

Ils seront ensuite stockés dans des silos, de grandes cuves en métal, avant d’être vendus.

Le blé ne supporte pas l’humidité, il est donc parfois séché par ventilation pour éviter qu’il ne s’abîme.

La Terre

Le grain de blé arrivé au moulin va être transformé en farine selon un long processus en 5 étapes. Les moulins, aujourd’hui, n’ont plus d’ailes qui tournent et de pierres rondes pour écraser les grains. Ce sont des bâtiments très modernes et entièrement automatisés.

Découvre les secrets de la farine  →

Le kit pédagogique

pour devenir incollable

Avant de planter le blé, l’agriculteur doit soigneusement préparer la terre :

 

  • le sol est aéré, labouré et désherbé.
  • il est ensuite enrichi avec du fumier et des engrais.
  • il faut enfin y passer la herse, un instrument pour émietter les mottes de terre.

Le blé peut alors être semé.

Pour ne pas épuiser le sol, l’agriculteur qui veut obtenir de bonnes récoltes doit parfois le laisser reposer grâce à un système d’alternance des cultures. C’est ce qu’on appelle l’assolement triennal, c’est-à-dire qui dure 3 ans.

Par exemple :

  • la 1ère année, l’agriculteur plante des pommes de terre dans son champ.
  • la 2ème année, il y sème du blé.
  • la 3ème année, il sème de l’orge.
  • la 4ème année, il plante à nouveau des pommes de terre.

Ces cultures ne puisent pas les mêmes éléments dans la terre car elles ont des besoins différents. La terre a ainsi le temps de faire des réserves d’une année sur l’autre.

Certaines terres peuvent parfois rester une année sans cultures, c’est la jachère.
En France, les terres à blé sont la Beauce, le grand Bassin parisien et le Nord.

Les Semailles

Le grain de blé arrivé au moulin va être transformé en farine selon un long processus en 5 étapes. Les moulins, aujourd’hui, n’ont plus d’ailes qui tournent et de pierres rondes pour écraser les grains. Ce sont des bâtiments très modernes et entièrement automatisés.

Découvre les secrets de la farine  →

Les
Semailles
→ Voir La vidéo

Le kit pédagogique

pour devenir incollable

 

 

Autrefois, les grains tombaient au hasard dans la terre car on semait le blé à la volée (en jetant des poignées de grains avec la main). Les techniques d’aujourd’hui font que les grains tombent régulièrement dans les sillons. Les épis peuvent donc mieux pousser, car ils ont suffisamment de place pour grandir. Cela permet à l’agriculteur de savoir quelle quantité de blé il récoltera ensuite.

La Saison

Le grain de blé arrivé au moulin va être transformé en farine selon un long processus en 5 étapes. Les moulins, aujourd’hui, n’ont plus d’ailes qui tournent et de pierres rondes pour écraser les grains. Ce sont des bâtiments très modernes et entièrement automatisés.

Découvre les secrets de la farine  →

La
Saison
→ Voir La vidéo

Le kit pédagogique

pour devenir incollable

 

Le blé est une plante qui se plaît sur des terres riches dans les régions tempérées. Si le thermomètre descend à -16 °C, le blé gèle et, si la température augmente d’un coup, cela l’empêche de mûrir normalement. Ses grains deviennent maigres et ridés : ils sont échaudés. En revanche, la neige le protège du froid.
Il y a 3 saisons de semailles suivant la variété de blé utilisée :

 

  • le « blé d’hiver », semé à l’automne, il pousse d’environ 10 cm et ne change plus de taille jusqu’à la fin de l’hiver.
  • le « blé alternatif » est semé en février.
  • le « blé de printemps » est semé en avril.

Quel que soit le mois où le blé a été planté, il est toujours récolté en été.

Naissance d’un grain de blé

Le grain de blé arrivé au moulin va être transformé en farine selon un long processus en 5 étapes. Les moulins, aujourd’hui, n’ont plus d’ailes qui tournent et de pierres rondes pour écraser les grains. Ce sont des bâtiments très modernes et entièrement automatisés.

Découvre les secrets de la farine  →

Naissance d'un
grain de blé
→ Voir La vidéo

Le kit pédagogique

pour devenir incollable

 

Les grains de blé sont semés. Ils vont germer pour donner une plante qui portera à son tour d’autres grains. Cette métamorphose se déroule en plusieurs étapes :

 

  • 1. La levée : les grains germent et donnent naissance à des pousses.
  • 2. Le tallage : de chaque pousse se développeront d’autres tiges.
  • 3. La montaison : les pousses se transforment en tiges creuses portant chacune un épi.
  • 4. L’épiaison : les premiers épis commencent à sortir de leur gaine.
  • 5. La floraison : les étamines, parties de la plante qui contiennent et produisent le pollen, apparaissent.
  • 6. La formation du grain : la plante ne grandit plus, c’est la période durant laquelle les grains de l’épi vont grossir puis mûrir.

 

Au Microscope

Le grain de blé arrivé au moulin va être transformé en farine selon un long processus en 5 étapes. Les moulins, aujourd’hui, n’ont plus d’ailes qui tournent et de pierres rondes pour écraser les grains. Ce sont des bâtiments très modernes et entièrement automatisés.

Découvre les secrets de la farine  →

Au
Microscope
→ Voir La vidéo

Le kit pédagogique

pour devenir incollable

Le grain de blé est divisé en 3 parties :

 

  • l’enveloppe, formée de plusieurs couches, protège le grain. Elle est composée de fibres qui, une fois broyées, constituent le son, utilisé pour la fabrication du pain complet.
  • l’amande qui représente la plus grande partie du grain sera broyée en farine. Elle renferme des nutriments, les glucides, réunis entre eux par une sorte de ciment naturel, le gluten. Il rend la pâte élastique quand on y ajoute de l’eau.
  • le germe, qui permet à la plante de se reproduire. Il est riche en vitamines du groupe B, en sels minéraux et en protéines.

À chaque farine son utilisation

Le grain de blé arrivé au moulin va être transformé en farine selon un long processus en 5 étapes. Les moulins, aujourd’hui, n’ont plus d’ailes qui tournent et de pierres rondes pour écraser les grains. Ce sont des bâtiments très modernes et entièrement automatisés.

Découvre les secrets de la farine  →

À chaque farine son
utilisation
→ Voir La vidéo

Le kit pédagogique

pour devenir incollable
  • Type 45 : très blanche, elle est utilisée pour la pâtisserie, la viennoiserie et la cuisine. Regarde sur le paquet de farine acheté par ta maman, c’est sûrement de la type 45 !
  • Type 55 : le boulanger utilise le plus souvent ce type pour faire son pain. On s’en sert aussi pour les biscuits.
  • Type 65 : pour le pain de campagne et les biscuits.
  • Type 80 : pour les pains spéciaux et le pain de campagne.
  • Types 110 et 150 : pour le pain au son et le pain complet.

Par exemple :

  • la 1ère année, l’agriculteur plante des pommes de terre dans son champ.
  • la 2ème année, il y sème du blé.
  • la 3ème année, il sème de l’orge.
  • la 4ème année, il plante à nouveau des pommes de terre.

Ces cultures ne puisent pas les mêmes éléments dans la terre car elles ont des besoins différents. La terre a ainsi le temps de faire des réserves d’une année sur l’autre.

Certaines terres peuvent parfois rester une année sans cultures, c’est la jachère.
En France, les terres à blé sont la Beauce, le grand Bassin parisien et le Nord.