La
récolte et le stockage
→ Voir La vidéo

Le kit pédagogique

pour devenir incollable

 

Avant, on coupait les blés à la faux. Le travail était long, même si tout le monde participait. Aujourd’hui, les moissons sont entièrement mécanisées.

La moissonneuse-batteuse avale tiges et épis à l’avant. Derrière, elle rejette la paille, broyée ou mise en botte. À l’intérieur, dans une trémie (un réservoir), elle garde les grains.

Quand la trémie est pleine, les grains sont vidés dans une benne.

Ils seront ensuite stockés dans des silos, de grandes cuves en métal, avant d’être vendus.

Le blé ne supporte pas l’humidité, il est donc parfois séché par ventilation pour éviter qu’il ne s’abîme.